gdfsdsfgfd

2020

Lauréat
du prix Principal 2020

„Softie“ un film de Sam Soko

Projet

La Fondation Von Brochowski Sud Nord annonce que son Prix 2020 est décerné au film Softie, long métrage documentaire, du jeune réalisateur, auteur et producteur kényan Sam Soko.

 

Le prix doté d’un montant de 10.000€ est destiné au financement de trois versions de 52 minutes en anglais, francais et swaheli. L’objectif est la distribution aux télévisions publiques et privés, l’attention prioritaire étant portée à la télévision africaine.

 

Softie dresse le portrait du photojournaliste et activiste kényan Boniface „Softie“ Mwangi, qui s’est engagé dans la lutte pour une meilleure gouvernance et un combat courageux contre la corruption.

 

Présenté en janvier 2020 en première mondiale au Sundance Festival aux États-Unis, il a obtenu le prix du montage. Le Festival international de Durban en Afrique du Sud lui a attribué en septembre 2020 le prix du meilleur documentaire.

 

La Fondation Von Brochowski attribue depuis 2017 ses prix à des artistes africains qui contribuent par leur travail et leur engagement à conforter et renforcer la société civile de leurs pays.

 

Les précédents lauréats du Prix ont été en 2017 le collectif artistique nigérian Invisible Borders, en 2018 la jeune réalisatrice égyptienne Kawthar Younis et en 2019 la production théâtrale Traces – Discours aux Nations Africaines, de la plume de Felwine Sarr (Sénégal).

 

Berlin, 18 avril 2021

Plus d’informations
Photo avec l’aimable autorisation de „Hot Docs Forum 2018“.
D.g.à d.: Toni Kamau, producer; Sam Soko, directeur; Marjon Javadi, producer
L’activiste Boniface „Softie“ Mwangi et sa femme Njeri

L’activiste Boniface „Softie“ Mwangi et sa femme Njeri

Apply For Positon
„Softie“ (Affiche de film)

„Softie“ (Affiche de film)

Apply For Positon
Jury
du prix Principal 2020

Bonaventure Soh Bejeng Ndikung, fondateur et directeur du Savvy Contemporary, Berlin

 

Hassane Kassi Kouyaté, directeur du festival Les Francophonies, Limoges

 

Patrick Colpé, directeur général du Théâtre de Namur

 

Gabriele von Brochowski, fondatrice et précédemment chef de délégations de la Communauté Européenne en Afrique, Bruxelles

 

Torsten Maß, Président du Conseil d’Administration de la Fondation, Berlin

Directeur
Sam Soko

Sam Soko

Âgé de 36 ans, engagé socialement, Sam Soko est un réalisateur, auteur et producteur kényan basé à Nairobi. Il a cofondé la société de production kényane LBx Africa, primée à de multiples reprises et qui, avec des partenaires locaux et internationaux, sensibilise un large public à des sujets exclusivement africains.


Softie est le premier long-métrage de Soko. Ce film documentaire, lauréat de plusieurs prix, dresse le portrait du photojournaliste et activiste kényan Boniface „Softie“ Mwangi, qui du fait de sa décision de se porter candidat à une élection régionale, combat la corruption politique.


Le prochain projet d'envergure de Soko est un film intitulé Free Money, avec pour sujet la proposition d'une solution kényane de ``revenu universel``.


En parallèle il produit des projets de films documentaires sur des histoires et des thématiques liées au Kenya, au Zimbabwe et au Sud-Soudan - films qui tous s'attachent, comme lui, au renforcement de la société civile africaine.

Apply For Positon
Lauréat
du prix jeune Talent 2020

« Les chasseurs de rêve » de Saliou Waa Guendoum Sarr

Projet

Remis à un rythme biennal, le Prix Jeune Artiste Von Brochowski 2020 est attribué au projet de film Les chasseurs de rêve.

 

La récompense d’un montant de 3.000€ est destinée à contribuer à la réalisation de ce film documentaire, ainsi qu’à la production du doublage en français et en anglais, afin de soutenir sa diffusion sur les chaînes de télévisions africaines et ainsi élargir son audience.

 

Selon le jeune metteur en scène de théâtre, réalisateur, écrivain et musicien Saliou Waa Guendoum SARR, son quatrième film décrit « un chemin commun et ardu vers une transformation durable, au bénéfice de la société ».

Après de longues années d’exil en Espagne le protagoniste Mamadou Dia retourne dans son village de pêcheurs de Gandiol au Nord du Sénégal et se lance, en dépit de tous les obstacles économiques et ethniques, dans la construction d’un centre socio-culturel de rencontre, avec un poste de premiers secours et un foyer pour femmes battues.

 

Le projet a été sélectionné et incubé dans lors de la 5ème édition de Ouaga Film Lab, en octobre 2020, organisé par le Collectif GENERATION FILMS sous la direction artistique de Alex Moussa Sawadogo.

 

La décision de soutenir un tel projet qui conforte la démarche de ceux qui entreprennent de retourner dans leurs pays et incite à renforcer la place de la société civile africaine, a été prise à l’unanimité le 1er octobre 2020 par le jury composé d’Olivier Barlet, critique de cinéma et spécialiste du cinéma africain, Stefano Manservisi, ancien directeur général de la Commission européenne, Gabriele von Brochowski, fondatrice, et Torsten Maß, président du conseil d’administration.

 

La Fondation Von Brochowski Sud Nord soutient depuis 2017 des artistes de pays africains dont l’œuvre contribue de manière durable au développement de leurs pays respectifs.

 

Berlin, le 24 novembre 2020

Jury
du prix jeune Talent 2020

Bonaventure Soh Bejeng Ndikung, fondateur et directeur du Savvy Contemporary, Berlin

 

Hassane Kassi Kouyaté, directeur du festival Les Francophonies, Limoges

 

Patrick Colpé, directeur général du Théâtre de Namur

 

Gabriele von Brochowski, fondatrice et précédemment chef de délégations de la Communauté Européenne en Afrique, Bruxelles

 

Torsten Maß, Président du Conseil d’Administration de la Fondation, Berlin

L’artiste
Saliou Waa Guendoum Sarr (Directeur)

Saliou Waa Guendoum Sarr (Directeur)

Apply For Positon

2019

Lauréat
du prix Principal 2019

„Traces“ de Felwine Sarr

projet

Le prix 2019 de la Fondation-Von-Brochowski-Sud-Nord est attribué au spectacle Traces. Discours aux nations africaines. Ce prix, doté de 8.000€, doit contribuer à l’organisation de spectacles dans des pays africains.

 

Felwine Sarr, un des penseurs majeurs de l’Afrique, auteur de Traces, lance un appel vibrant aux leaders politiques et économiques du monde entier: l’avenir de l’Afrique est l’avenir de notre planète.

 

L’acteur Etienne Minoungou, sous le regard du metteur en scène Aristide Tarnagda, réussit à attirer tous les publics, sachant rendre accessible une oeuvre qui associe un texte de haute tenue, philosophique, littéraire et poetique à une musique africaine traditionnelle, jouée en direct par Simon Winsé et Tim Winsey.

 

La première réprésentation de ce spectacle a eu lieu en décembre 2018 à Dakar au Sénégal, à l’occasion de l’inauguration du Musée des Civilisations noires. La création de la version finale est prévue pour le Théâtre de Namur en Belgique à l‘automne 2020.

 

Le soutien par la Fondation Von-Brochowski-Sud-Nord a été décidé par le jury le 30 Juin 2019 à Cologne à la suite de la première représentation en Europe de Traces au festival AfriCologne.

 

En accord avec les partenaires européens et africains, les présentations en Afrique devront avoir lieu dans des espaces non conventionnels de théâtre.

 

Berlin / Gordes, 15 juillet 2019

 

 

https://www.institutfrancais.com/fr/rencontre/felwin-sarr 

Jury
du prix Principal 2019

Valérie Baran, qui a longtemps dirigé le TARMAC – Scène internationale francophone à Paris;

 

Hassane Kassi Kouyaté, directeur du festival Les Francophonies – Des écritures à la scène à Limoges;

 

Bonaventure S.B. Ndikung, fondateur et directeur du Savvy contemporary à Berlin;

 

Gabrielle von Brochowski, Fondatrice, Gordes / Bruxelles;

 

Torsten Maß, directeur de la Fondation, Berlin.

Les artistes
Felwine Sarr (auteur)

Felwine Sarr (auteur)

Apply For Positon
Etienne Minoungou (acteur)

Etienne Minoungou (acteur)

Apply For Positon

2018

Lauréat
du prix jeune Talent 2018

Sinzo Aanza

projet

A l’ automne 2018, dans le cadre du festival Récréâtrales, à l’occasion de la création de „Que ta volonté soit Kin” un prix destiné à la nouvelle génération d’artistes a été créé à Ouagadougou, le „Von-Brochowski-Sud-Nord-Prix Jeune Talent”, doté de 3000 EUR.

 

Il a été attribué à Sinzo Aanza né en 1990 à Goma (République démocratique du Congo). Ce prix doit aider le jeune artiste à finaliser l’écriture de sa nouvelle pièce de théâtre intitulée „Plaidoirie pour vendre le Congo”. Sinzo Aanza s’interroge sur la valeur des morts qui composent une société, victimes de bavures de l’armée d’un Etat désargenté décidé néanmoins de faire un geste de réparation.

 

“Plaidoirie pour vendre le Congo“ de Sinzo Aanza

 

Le conseil du Quartier 2 est réuni pour débattre de la proposition du gouvernement d’indemniser les familles ayant perdu un parent dans une bavure de l’armée, laquelle à tiré sur des jeunes gens qui revenaient d’un match de football, croyant qu’il s’agissait-là d’une marche de protestation contre la furieuse paupérisation des quartiers populaires en périphérie de Kinshasa.

Le conseil est appelé à déterminer la valeur de chaque mort, un montant qui soit juste, honnête et réconfortant pour les familles et pour l’Etat qui a précisé qu’il ne saurait aller au-de-là de certains chiffres, faute de moyens, la conjoncture économique mondiale étant assommante pour un pays qui ne vit que de l’exportation de matières premières dont les cours sont en forte baisse.

Le conseil devra sortir de cette salle avec des chiffres accommodants pour payer un mort adulte, un mort vieux, un mort enfant, un mort dans le ventre de sa mère, un mort ayant un enfant dans le ventre, un mort illettré, un mort qui a fait des études, un mort fou errant, un mort avec de l‘avenir, un mort sans avenir, un mort père de famille, un mort sans responsabilités, etc.

 

A propos de „Que ta volonté soit Kin” (photo)

 

Des rencontres improbables dans une avenue de Kinshasa dont Lili, qui y vit, dit: „Et nous décidons de faconner une histoire et de la raconter. L’histoire officielle n’est pas éblouissante, je n’ai pas le droit d’affirmer à haute voix qu’elle est misérable, personne n’en a le droit. Je parle de cette avenue.”

 

La pièce dessine un portrait au creux de Kinshasa raconté avec poésie et humour. Les histoires des naufragés de cette avenue ont un caractère universel: elles rejoignent tous les naufragés chez eux dans le monde.

Jury
prix jeune Talent 2018

Gabrielle von Brochowski, Fondatrice

 

Hassane Kouyaté, directeur des Francophonies en Limousin (depuis janvier 2019)

 

Gaëlle Massicot-Bitty, Institut Français

 

Etienne Minoungou, Président des Récréâtrales de Ouagadougou

 

Jacques Peigné, Comédie de Caen.

l’artiste
Sinzo Aanza

Sinzo Aanza



Apply For Positon

2018

Lauréat
du prix Principal 2018

Kawthar Younis

projet

La Fondation Von Brochowski Sud-Nord annonce que le „Prix Von Brochowski Sud-Nord“ 2018, doté de 8.000 EUR, sera décerné à la jeune cinéaste égyptienne Kawthar Younis.

 

En décernant ce prix, la fondation espère soutenir cette réalisatrice et productrice du Caire de 25 ans, dont les films abordent la réalité sociopolitique de l’Egypte d’aujourd’hui d’une manière engagée et remarquable sur le plan artistique.
Dans ses deux films « How to Kill a Cactus / The Next Few Hours » et « A Present from the Past », elle combine habilement vie sociale et vie privée. C’est également le cas du projet de film « Off Air », en cours de développement.
Ce prix de la Fondation a pour but d’encourager la jeune artiste à poursuivre sur la voie difficile qu’elle s’est tracée.

 

Cette fondation à but non lucratif a été créée en 2017 pour soutenir les artistes et les projets des pays africains.
Le lauréat du prix en 2017 était le groupe d’artistes nigérian Invisible Borders.

 

Berlin, le 9 septembre 2018

Plus d’informations
Jury
du prix Principal 2018

Valérie Baran, Paris, directrice du Tarmac – la scène internationale francophone

 

Jan Goossens, Marseille, directeur du Festival de Marseille

 

Bonaventure Soh Bejeng Ndikung, Berlin / Bamenda, fondateur et directeur de Savvy Contemporary Berlin

 

Gabrielle von Brochowski, Bruxelles, fondatrice

 

Torsten Maß, Berlin, directeur de la Fondation

Les artistes
Kawthar Younis

Kawthar Younis


Apply For Positon

2017

Lauréat du Prix Principal 2017

Collectif d’artistes « Invisible Borders »

projet

Le lauréat du premier prix principal Von Brochowski-Sud-Nord est le groupe d’artistes africains Invisible Borders avec son «Projet Trans-Africain».

Ce collectif est composé de photographes, auteurs, écrivains, cinéastes, artistes visuels et performeurs originaires de divers pays africains et de la diaspora. Le noyau nigérian du groupe s’est formé en 2009 autour d’Emeka Okereke à Lagos, au Nigéria. Depuis lors, Invisible Borders a parcouru tous les deux ans différentes villes et pays africains, traversant les frontières linguistiques, culturelles, économiques et politiques.

Au cours de leurs voyages, ils documentent et commentent l’espace public et les lieux de vie dans leur imperfection, leurs contradictions et leurs beautés.
Des artistes locaux et des « spécialistes de la vie locale » participent aux différents voyages sur place. La vision qu’ont les jeunes artistes des frontières existantes et de leur intervention artistique spontanée brouille momentanément les frontières et les rend partiellement perméables.

Invisible Borders a participé à des expositions, des interventions, des conférences et des performances à New York, Amsterdam, Venise. Récemment ils ont pris part à l’exposition « Cosmopolis » au Centre Pompidou à Paris, à l’invitation de Catherine David, la commissaire de la documenta X.

 

Berlin, le 9 mai 2017

Plus d’informations
Jury 2017

Bonaventure Soh Bejeng Ndikung, Berlin/Bamenda

 

Valérie Baran, Paris

 

Jan Goossens, Marseille/Bruxelles

 

Gabriele von Brochowski, Gordes/Bruxelles

 

Torsten Maß, Berlin

 

Les artistes
Emeka Okereke

Emeka Okereke

Né en 1980, Emeka Okereke est un photographe nigérian qui vit et travaille en Afrique et en Europe.


Sa découverte de la photographie remonte à 2001. Il a été membre du célèbre collectif photographique nigérian Depth of Field (DOF).


Il est le fondateur et directeur artistique du projet „Photographie Transvisible“ d'Invisible Borders, un projet photographique annuel qui réunit jusqu'à dix artistes africains pour promouvoir un voyage créatif dans la rue, au-delà des frontières nationales, en Afrique mais aussi et surtout en Europe.

À travers Emeka Okereke Photography & Projects, il coordonne des projets basés sur des échanges, dont certains sont croisés: Lagos-Berlin Photo Exchange (mai - juin 2012) et Converging Visions: Nigeria - Netherlands Photo Exchange (juin - septembre 2012).


En 2003, il a remporté le prix du meilleur jeune photographe de l'AFAA „Afrique en Création“ lors de la 5ème édition du Festival Photographique de Bamako. Il est titulaire d'un Bachelor/Master de l'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris et a participé à des biennales et festivals d'art dans différentes villes du monde.


Ses œuvres ont été exposées à la 56e Biennale des Arts de Venise dans le cadre de la présentation „Un espace transafricain“ Invisible Borders.


Apply For Positon
Amara Okolo

Amara Okolo

Amara Nicole Okolo est une avocate et écrivaine basée à Abuja.


Son roman « Black Sparkle Romance » a été publié aux éditions Ankara Press, une filiale de l’éditeur Cassava Republic (2014, Nigéria, Afrique; 2016, Grande-Bretagne / Europe) et son deuxième livre « Son of Man », un recueil de nouvelles, est paru chez Parresia Publishers (2016). Son œuvre a été commentée dans Africa in Words, Okay Africa, Chimurenga the Chronic, Reuters (Afrique), Brittle Paper, mais aussi sur CNN, Aljazeera, Radio France International et The Guardian en Grande-Bretagne.


Elle a participé à l'Atelier Farafina 2015 de Chimamanda Adichie. En avril 2016, un extrait d'une de ses œuvres a fait l’objet d’une lecture publique à l'Université de Londres.


En 2017, son essai „The Things We Never Say“ a été publié par Catapult.

Apply For Positon
Kenechukwu Nwatu

Kenechukwu Nwatu

Kenechukwu Nwatu est un photographe et cinéaste de la deuxième génération, qui est né et a grandi au Nigéria.


Par l'intermédiaire de son père, il a été confronté très tôt aux médias et à la technologie, ce qui lui a permis de contrôler sa créativité numérique.


Au cours de ces dernières années, il a reçu plusieurs certificats professionnels en cinéma et en photographie, le dernier en date délivré par l'Université d'État du Montana. Son travail est centré sur les questions de justice sociale, en particulier la santé mentale.

Apply For Positon
Kechi Nomu

Kechi Nomu

Kechi Nomu est poète et écrivaine culturel. En 2017, elle est finaliste du Prix Brunel International de Poésie Africaine.


Son « Chapbook Actes de Crucifixion » (Akasha Books, 2018) sortira dans le coffret dédié à la nouvelle génération des poètes africains. Ses écrits consacrés à la culture ont paru dans Voices of Africa, The Theatre Times, Olisa Blogazine et openDemocracy. Elle est rédactrice en chef de la revue poétique africaine Konya Shamsrumi.

Apply For Positon
James Bekenawei

James Bekenawei

Bekenawei James Robert est un écrivain nigérian qui a découvert par hasard la photographie lors de ses études aux Philippines.


Il raconte des images, fait naître une histoire d’un claquement de doigts, remet en question les interrogations elles-mêmes. Il est accro au noir et blanc et a toujours été fasciné par l'humanité. James a d’abord commencé par l’écriture, puis il a découvert la photographie aux Philippines pendant ses études et actuellement il flirte avec le cinéma. C'est donc un bon mélange des trois. Il se considère comme un photographe documentaire parce qu'il est fasciné par la société. L'un des objectifs de sa vie est de voyager dans le delta du Niger et de faire des courts métrages et des documentaires.


James voit Invisible Borders comme un pas dans la bonne direction pour lui. Il est actuellement co-administrateur d'IgersNigeria, la communauté officielle des utilisateurs d’Instagram au Nigéria, qui depuis 2016 partage des histoires visuelles du Nigéria.

Apply For Positon
Yinka Elujoba

Yinka Elujoba

Yinka Elujoba est né le 11 mars 1991. Il a fait des études d'ingénieur à l'Université Obafemi Awolowo et a obtenu son diplôme en 2014. En 2010, il a remporté le concours EditRed Poetry Challenge.


Yinka est un écrivain nigérian. Ses essais sont méditatifs et se concentrent sur la critique littéraire et artistique, sur la façon dont les changements dans l'espace affectent la condition humaine.

Il contribue régulièrement à Saraba Weekly. Ses travaux ont été publiés sur Saraba, Klorofyl, Aerodrome et ailleurs. Il blogue sur elujoba.com. En 2016, il a été sélectionné pour participer au projet „Borders Within“ d'Invisible Borders.

Apply For Positon
Nengi Nelson

Nengi Nelson

Nengi Nelson est une photographe née à Port Harcourt (Nigéria), où elle a grandi, et qui entend se consacrer à la réalisation cinématographique.


La photographe, aujourd'hui basée à Lagos, est spécialisée dans le portrait et le documentaire, avec en filigrane une quête des formes du corps humain, de leurs émotions et des formes d'expression dans la communication.


Sa passion pour la photographie l'a amenée à collaborer avec d'autres artistes et à faire de la curation de contenus visuels sur de multiples plateformes.

Apply For Positon
Kemi Falodun

Kemi Falodun

Kemi Falodun est une écrivaine nigériane qui vit à Lagos. Elle a étudié la microbiologie à l'Université Obafemi Awolowo, Ile-Ife.


Dans ses nouvelles et ses essais, elle aborde les questions de la perte, de la mémoire et de la complexité des relations humaines. Sa nouvelle „Waiting“ a été nominée pour le prix Awele Creative Trust Award 2016 en tant qu'assistante éditoriale pour Saraba Magazine.

Apply For Positon
Innocent Ekejiuba

Innocent Ekejiuba

Innocent est un photographe amateur, développeur de contenu et chef de projet, détenteur d’une licence en anglais de l'Université Obafemi Awolowo au Nigéria.


Ses intérêts sont variés - de l'art à la technologie, des médias sociaux au journalisme traditionnel, en passant par les réformes de l'éducation, la critique cinématographique, pour n'en nommer que quelques-uns. Il est passionné d'informatique, analyste des médias et critique littéraire.


En 2015, il s'est associé à quelques amis pour lancer le site de critique cinématographique Filmsand Cinemas. Il fournit également des services de conseil média sur les réseaux sociaux pour Barnhouse Publishing, Roving Heights Book Distribution, Sankofa Initiative for Culture and Development et Fourth Canvas Design Agency. Innocent est chef de projet pour „Borders Within: The Transnigerian Road Trip Project 2016“.

Apply For Positon
Nouvelles

Invisible Borders au Centre George Pompidou, Paris.

Le Centre Pompidou présente la première édition de « Cosmopolis »: un événement inédit dédié à la pratique artistique, alliant recherche et échange d’expériences. Cette plateforme, qui se compose d’expositions, de conférences, de performances et de discussions, se concentre sur ces nouvelles pratiques et crée les conditions pour explorer les questions sociales, urbaines et politiques qu’elles soulèvent. « Cosmopolis » donne un aperçu des différents lieux d’épanouissement de l’art contemporain, ainsi que des approches et expérimentations de la traduction culturelle, enracinées dans un contexte local mais faisant également partie d’un réseau international.

 

www.centrepompidou.fr/en/lib/Cosmopolis-1

Invisible Borders lance une série de livres pour enfants

Dans le cadre de son objectif de redéfinir la place des Africains contemporains dans le monde et de promouvoir la compréhension des expériences et des identités africaines, Invisible Borders va lancer un projet de publication d’une série de livres pour les enfants âgés de 7 à 12 ans. Ces livres se concentrent sur l’histoire et la culture des Africains et mettent en lumière certains des personnages et des histoires les plus importants du continent, mais relativement peu connus.
Nous sommes à la recherche d’écrivains et d’illustrateurs africains pour travailler avec nous sur le premier livre de ce projet. L’auteur et l’illustrateur sélectionnés seront rémunérés pour leur travail.

 

invisible-borders.com/call-for-writers-and-illustrators-the-journey-series-an-invisible-borders-project/